Skip to main content

Citer ses sources

Comment et quand citer l'information utilisée

Méthode auteur-date ou appel de note (note de bas de page)

Deux méthodes peuvent être utilisées pour citer ses sources. Les étudiants qui rédigent un mémoire ou une thèse privilégieront la méthode auteur-date. Il est préférable de vérifier auprès de votre enseignant avant d'opter pour une méthode.

Auteur-date

La citation est accompagnée du nom de l'auteur et de l'année de la référence. Elle peut reprendre les mots exacts de l'auteur, reformuler ses propos ou en être une synthèse. La référence à la page est ajoutée lors d'une citation exacte ou lors d'une reformulation référant à des pages précises chez un auteur. Pour annoncer la page d’où la citation est extraite, on utilise de plus en plus le deux-points (ex. : Lapierre, 2006 : 10) plutôt que l’abréviation « p. » (ex. : Lapierre, 2006, p. 10). Néanmoins, cette dernière façon de faire est encore admise.

Dans les écoles de gestion, le leadership est abordé dans plusieurs cours, mais le fait de posséder « des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d'une personne un leader » (Lapierre, 2006 : 10).

Lorsque l'auteur est mentionné dans la phrase où la citation est intégrée, les parenthèses ne contiennent que l'année de la référence et la page.

Dans les écoles de gestion, le leadership est abordé dans plusieurs cours, mais selon Lapierre (2006 : 10), le fait de posséder « des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d'une personne un leader ».

Une bibliographie ou liste de références est obligatoirement insérée à la fin du document, avant la section Annexes. Tous les auteurs cités, et seulement eux se retrouvent dans cette liste. Le guide Bibliographie selon le style HEC Montréal indique, pour plusieurs types de documents, quels éléments inclure dans une référence bibliographique et comment les disposer.

Citation classique (note de bas de page ou appel de note)

La référence complète est donnée en note de bas de page, les éléments de la référence sont généralement les mêmes que ceux inclus dans la bibliographie, mais l’ordre et les caractères diffèrent.

  • le prénom précède le nom de famille de l’auteur;
  • le nom de l’auteur est suivi du titre, et ces deux éléments sont séparés par une virgule;
  • l’année figure avant la mention du nombre de pages ou des numéros des pages, selon le cas.

Dans les écoles de gestion, le leadership est abordé dans plusieurs cours, mais le fait de posséder « des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d'une personne un leader1. »


1 Laurent Lapierre, « Enseigner le leadership ou former vraiment des leaders?», Gestion, vol. 31, no 1, 2006, p. 10.

Citation exacte

La citation exacte ou textuelle doit être:

  • reproduite intégralement, ce qui inclut la ponctuation, les coquilles, les fautes, etc.
  • en italique si elle est dans une autre langue.

Dans le cas d'une citation courte (trois lignes ou moins), elle doit être encadrée de guillemets et insérée dans le paragraphe.

Cet avis sur le leadership est sans doute partagé par bon nombre de dirigeants d’entreprise : « Avoir des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d’une personne un leader. » (Lapierre, 2006 : 10)

Dans le cas d'une citation longue (plus de trois lignes), elle doit être détachée du paragraphe et présentée à simple interligne, sans guillemets, avec une indentation de la marge gauche (un retrait vers la droite) d'environ trois centimètres. La citation longue figure généralement en caractères plus petits d'un à deux points.

Mary Parker Follett s'est intéressée au management au milieu des années 1920 et a connu du succès avec son livre « Creative experience » :

[ce livre] annonce son entrée dans le champ du management. Traitant de philosophie, de psychologie et de droit, il est nourri de toute son expérience de terrain et de ses échanges avec ses amis juristes, philosophes ou journalistes politiques. En ce début du XXe siècle, Harvard est le cerveau des États-Unis, et Follett entretient des relations amicales ou professionnelles avec les intellectuels qui gravitent autour des philosophes William James et George Santayana, ou des juristes Roscoe Pound, Oliver Holmes et Louis Brandeis. (Mousli, 2010 : 58)


Voici quelques exemples de référence au travail des autres.

Citation fondue, ou intégrée à une phrase

Un des grands auteurs du management, Peter Drucker, insistait sur l'importance des employés et leur apport à l'entreprise, « ce qui suppose ne pas exiger des ouvriers qu'ils laissent leur intelligence au vestiaire lorsqu'ils entrent à l'usine » (Mousli, 2010 : 183). Buckingham et  Coffman (1999 : 96) parlent d'ailleurs de Drucker comme du « vétéran de la science du management ».

Citation fondue qu’on modifie légèrement pour l’intégrer à une phrase

Il va sans dire que le fait de posséder « des connaissances sur le [leadership] ne suffit pas à faire d’une personne un leader » (Lapierre, 2006 : 10).

Citation d'une phrase complète

Cet avis sur le leadership est sans doute partagé par bon nombre de dirigeants d’entreprise : « Avoir des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d’une personne un leader. » (Lapierre, 2006 : 10)

Citation fondue annoncée par une préposition comme selon, d'après

Dans les écoles de gestion, le leadership est abordé dans plusieurs cours, mais selon Lapierre (2006 : 10), le fait de posséder « des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d’une personne un leader ».

Citation fondue introduite par un verbe de parole suivi de la conjonction que (qu')

On appelle « verbe de parole » un verbe qui permet de rapporter les paroles ou les pensées d'autrui, par exemple affirmer, croire, dire, estimer, expliquer, noter, observer, préciser, soutenir. Dans ce contexte, ces verbes sont généralement suivis d'une subordonnée introduite par que.

Dans les écoles de gestion, le leadership est abordé dans plusieurs cours. Cependant, Lapierre (2006 : 10) soutient que le fait de posséder « des connaissances sur le sujet ne suffit pas à faire d’une personne un leader ».

Modification à la citation exacte

Toute modification à une citation exacte doit être indiquée par des crochets : [  ]. Les crochets permettent de couper une partie de la citation ou d'ajouter une précision.

« Les nouvelles formes de communication [...] permettent cette efficacité en facilitant le transfert d'information entre les chercheurs. » (Archambault, 1995 : en ligne)

« Ces changements [dans la communication scientifique] seront en grande partie dus à l'arrivée massive des réseaux et de leurs possibilités de communication. » (Archambault, 1995 : en ligne)

Pour avertir qu'une erreur (d'orthographe, de vocabulaire, etc.) fait partie du texte cité, on emploie cette abréviation entre parenthèses : (sic).

« Les nouvelles formes de communication, comme la communication (sic) par ordinateur, permettent cette efficacité en facilitant le transfert d'information entre les chercheurs. » (Archambault, 1995 : en ligne)

Citation exacte dans une autre langue

Lorsqu'un passage dans une autre langue est cité, il doit être mis entre guillemets ET en italique.

  • « La fuente de energía diaria » (auteur, année) ex. tiré du site Web de l'Office québécois de la langue française (OQLF), 2017

Si une traduction est utilisée, 2 options sont possibles :

  • Ajouter la traduction entre parenthèses à l'intérieur des guillemets.
    • « La fuente de energía diaria (la source d’énergie quotidienne) » (auteur, année).
    • Cependant, si le passage est trop long, la traduction sera mise en bas de page.
  • Utilisez seulement la traduction, ce qui est alors considéré tout simplement comme une paraphrase.
    • la source d'énergie quotidienne (auteur, année).

Paraphrase

Une citation d'idée, reformulation, paraphrase ou synthèse ne figurent pas entre guillemets, mais sont toujours accompagnées de la référence à la source : l'auteur et la date (année). La référence à la page est ajoutée lors d'une reformulation référant à des pages précises chez un auteur.

Lorsque Mintzberg entame son doctorat au Massachusetts Instute of Technology (MIT), il est surpris de constater que la communauté universitaire ne comprend pas en quoi consiste gérer, son sujet de thèse passe alors de la stratégie d'entreprise à ce qu'est le management (Mouslie, 2010 : 122).

Plusieurs auteurs

2 auteurs

Les références dans le texte incluent le nom de famille des deux auteurs séparés par « et ».

(Lapierre et Tremblay, 2006)

3 à 5 auteurs

La première référence dans le texte inclut tous les auteurs. Si la référence est reprise plus loin dans le texte, seul le premier auteur sera utilisé suivi de l'abréviation latine « et al. », en italique, qui signifie « et les autres ».

(Lapierre, Morin, Savard et Tremblay, 2001)

(Lapierre et al., 2001)

6 auteurs ou plus

Les références n'incluent que le premier auteur suivi de l'abréviation latine « et al. », en italique.

(Lapierre et al., 2001)

Auteur inconnu

Quand l'auteur d'un document n'est pas identifiable, c'est le titre qui sera utilisé à la place. Si le titre est trop long, on utilise quelques premiers mots du titre.

(Management focus, 1995)

On retrouvera le titre complet du document dans la bibliographie.

« Management focus : Career opportunities »  (1995). The Economist, vol. 336, no 7922, p. 59.

Entreprise ou association comme auteur

Quand l'auteur d'un document est une entreprise, une association, etc., on utilise l'organisme responsable de la publication comme auteur.

(Bombardier, 2014)

(Fonds monétaire international [FMI], 2005 : 257)

Fonds monétaire international (FMI, 2005 : 257)

Si une abréviation officielle est connue, elle peut être utilisée en plus du nom complet de l'organisme. Cependant, seul le nom complet sera utilisé dans la bibliographie.

Lorsqu'une abréviation est utilisée en plus du nom complet, elle peut alors être utilisée seule pour les citations ultérieures.

Plusieurs sources

Quand on s'appuie sur plusieurs sources partageant une même idée, on les mentionne toutes en les séparant par un point-virgule.

(Bégin, 2004; Archambault et Pouliot, 2008)

Les différentes sources sont généralement citées en ordre chronologique.

Date inconnue

Quand un document est sans date, on utilise s.d. au lieu de l'année de publication.

(Bélanger, s.d.)

Citation de citation, ou citation de seconde main

Il est possible de recourir à la citation de seconde main quand on n'a pas accès au document cité dans une source consultée :

  • le texte original est un classique, une référence dans une langue étrangère;
  • le texte original n'est plus édité et difficilement disponible.

Ce type de citation indirecte a cependant moins de valeur qu'une citation originale. Assurez-vous donc de sa pertinence. Assurez-vous également que la source consultée est fiable et reconnue dans le domaine, et que l'énoncé n'est pas matière à interprétation.

On indique la référence à la citation originale, suivie de la mention « cité dans », puis la référence à la source consultée.

(Goethe 1769, cité dans Lapierre et Tremblay, 2009 : 107)

Important : seule la source consultée figurera dans la bibliographie ou liste de références.

Citation double

Une citation double est une citation contenant elle-même une citation. Les 2 niveaux de citations sont indiqués de façon différente.

Citation courte, utilisez les guillemets français (« ») pour la citation principale et les guillemets anglais (" ") pour la citation interne.

« Auteur mentionnait souvent ce que son père lui disait : "allume la lumière si tu veux voir clair!" » (2010 : 15)

Citation longue, utilisez le retrait pour la citation principale et les guillemets français pour la citation interne.

[ce livre] annonce son entrée dans le champ du management. Traitant de philosophie, de psychologie et de droit, il est nourri de toute son expérience de terrain et de ses échanges avec ses amis juristes, philosophes ou journalistes politiques. En ce début du XXe siècle, Harvard est le cerveau des États-Unis, et Follett clame à qui veut l'entendre : « j'entretiens des relations amicales ou professionnelles avec les intellectuels qui gravitent autour des philosophes William James et George Santayana » [...] (auteur, 2010 : 58)

Traduction libre

On écrit « traduction libre » avec la référence à l'auteur lorsqu'on fait une traduction mot à mot du texte d'origine. La citation est alors entre guillemets.

Dans cette perspective, Stiglitz (2002 : 10, traduction libre) note que « les pays qui ont géré la mondialisation à leur façon, comme ceux de l’Asie de l’Est, se sont généralement assurés d’en tirer d’importants profits ».

Dans cette perspective, on note que « les pays qui ont géré la mondialisation à leur façon, comme ceux de l’Asie de l’Est, se sont généralement assurés d’en tirer d’importants profits » (Stiglitz, 2002 : 10, traduction libre).

Communication personnelle

Si vous devez faire référence dans votre texte à une communication personnelle (entrevue, courriel, etc.), vous devrez la citer et en indiquer la date. La mention « communication personnelle » devra également être ajoutée.

(Caroline Archambault, communication personnelle, 14 janvier 2015)

Important : comme l'information n'est pas repérable, elle ne sera pas incluse dans la bibliographie.

Tableau ou figure

Haut de la page

Lorsqu'on utilise un tableau ou une figure, on y fait référence dans le texte en donnant le numéro du tableau et non son nom.

Les exemples qui suivent sont tirés du document Guide pour la rédaction d'un travail universitaire de 1er, 2e et 3e cycles (p. 16), du Centre d'aide en français.

[...] comme indiqué dans la figure 3.4.

Le tableau 2.1 compare les résultats [...]

Les tableaux et les figures sont numérotés selon le chapitre ou la section où ils se trouvent. Par exemple, un premier tableau inséré dans le chapitre ou la section 2 portera le numéro 2.1, un second le numéro 2.2 et ainsi de suite.

Si le travail contient plusieurs tableaux ou figures, il est recommandé d'ajouter un liste des tableaux ou des figures après la table des matières.